Yellow gin

Le Yellow gin est vieilli dans des fûts de chêne ayant déjà contenu du Xérès, ce qui lui confère une teinte jaune paille. Les gins dont le passage en fût se prolonge tirent vers une couleur ambrée. Cette couleur dépend également de l'état du tonneau (nouveau ou roux) : le vieillissement du gin pendant un à six mois lui donne ainsi une kyrielle...

Le Yellow gin est vieilli dans des fûts de chêne ayant déjà contenu du Xérès, ce qui lui confère une teinte jaune paille. Les gins dont le passage en fût se prolonge tirent vers une couleur ambrée. Cette couleur dépend également de l'état du tonneau (nouveau ou roux) : le vieillissement du gin pendant un à six mois lui donne ainsi une kyrielle de couleurs comprises entre une teinte pâle de paille à une nuance ambrée comparable au whisky. Il n'est donc pas surprenant qu'ils portent la qualification de « Yellow gin ».


La production de « Yellow gin » remonte à l'origine du gin : à l'époque, les fûts de bois étaient le contenant le plus répandu.


Plus récemment, cette coutume a connu un nouvel essor sous l'impulsion des petits distillateurs. Leurs gins artisanaux sont issus d'une volonté de différenciation ou de leur curiosité pour les gins vieillis.


Le chêne donne des notes de vanille, caramel, noisette, butterscotch et des arômes fumés.


La maison WERMEIL vous conseille le Yellow gin pour élaborer des cocktails tels que le Negroni, le Martinez ou le Martini.

More