DOMAINE JACQUES PRIEUR - Meursault 1er Cru - Perrières - 2009

Bourgogne - Côte de Beaune

Icone vin
Sec
13,5%
Icone verre 75 cl

Vin - Appellation

Meursault

Vin - Cépage(s)

100% Chardonnay

Vin - Température de Service

Servir à 13 °C

Vin - Niveau de Garde

Prêt à boire

Vin - Accords Mets

Carpaccio de homard

  • 17/20
  • Excellent Millésime

Instant Dégustation

Sec

Floral

Consistant

bouteille en bref
Prix Public

99,00€

132,00€ /litre

Prix Membre Club 0,00€
Note moyenne : 8/10
Nombre d'avis : 1

Surveiller le prix en baisse de ce produit. Entrez simplement votre adresse email pour recevoir une alerte.

Email invalide

Surveiller
  • Testé/Approuvé
  • Carnet d'Expérience
  • Prix Domaine
  • Paiement Sécurisé
  • En Stock
  • Disponible en 48h
  • 2/3 fois sans frais
  • Port Gratuit dès 150€


DOMAINE JACQUES PRIEUR - PERRIÈRES - MEURSAULT 1ER CRU

Retrouvez également les autres vins du Domaine Prieur en vente sur le shop-wermeil :

DOMAINE JACQUES PRIEUR - VINS DE BOURGOGNE

L’histoire du DOMAINE JACQUES PRIEUR commence en 1868 avec le mariage de Claude Duvergey et de Marie Taboureau à Bligny-lès-Beaune. Tous les deux issus du monde viticole. Claude fonde au départ avec sa femme la Maison de négoce Duvergey-Taboureau qui prospère dans les eaux-de-vies et le vin. En 1879, il achète à Meursault la propriété des Herbeux, qui se situe actuellement au cœur du DOMAINE JACQUES PRIEUR. En parallèle Claude acquiert des parcelles de terres à vignes, pendant la crise du phylloxéra qui avait anéanti une immense partie des vignes en Bourgogne. Pari risqué mais finalement réussi puisqu’en 1886, le remède des plants américains sauve l’avenir de la Bourgogne. Année après année le couple Duvergey-Taboureau achète des vignes issues de parcelles prestigieuses, mais sans héritier direct, ils marient Hélène Taboureau avec Henri Prieur, voyageur de commerce. Héléne était la nièce de Marie. Un contrat de mariage est signé qui leur donne des intéressements dans les affaires des Duvergey-Taboureau et quelques biens. Jacques Prieur nait de l’union d’Henri et Hélène à Meursault en 1893.


Le vignoble des Duvergey-Taboureau continue de s’étendre avec l’acquisition de nouvelles vignes. Claude Duvergey décède en 1920 et lègue tous ses biens à Jacques Prieur. Il épouse Madeleine Darnat, fille d’une famille de négociants drapiers à Lyon. Jacques, au côté du Comte Jules Lafon créé la « Paulée de Meursault » qui fête la fin de récolte avec tous les viticulteurs de Meursault en 1924. En 1935, après la mort de Marie, le domaine lui revient en totalité. En 1956 né le DOMAINE JACQUES PRIEUR. Jacques est un personnage influent en Bourgogne et devient co-fondateur des Chevaliers du Tastevin. Père de 6 enfants, il leur lègue le domaine à parts égales avant sa mort en 1965. Le DOMAINE JACQUES PRIEUR est sous pression d’actionnaires étrangers, et en 1988 la Famille Labruyère aux côtés de 4 autres familles sauve le domaine. En 1990, le domaine s’enrichit à nouveau des Grands Crus Corton-Bressandes et Corton-Charlemagne.


Aujourd’hui à la tête du DOMAINE JACQUES PRIEUR, la famille Labruyère se fait le garant dans le monde des terroirs bourguignon. Edouard Labruyère est aujourd’hui la tête du domaine, épaulé de Martin Prieur, descendant de Jacques, qui conserve la mémoire du domaine. Nadine Gublin, ancienne Vinificatrice de l’année 1998, est aujourd’hui l’œnologue du DOMAINE JACQUES PRIEUR et directrice technique. Elle garde une démarche de culture raisonnée et non intrusive dans toutes les étapes d’élaboration d’un vin et reste adepte des vendanges à haute maturité.


Le DOMAINE JACQUES PRIEUR est propriétaire de 21 hectares de vignes, avec 11 hectares de Pinot Noir et 10 hectares de Chardonnay. Implanté sur un tiers des appellations Grands Crus, le domaine est également présent sur les climats Premiers Crus à hauteurs de 14 appellations différentes. Il est également propriétaire en monopole des Premiers Crus Volnay Clos des Santenots et Beaune Clos de la Féguine mais aussi en appellation Village de Meursault Clos de Mazeray. La famille Labruyère place en son chef de culture, Daniel Godefroy, son estime et sa confiance dans une démarche de culture maitrisée et douce. Les vignes sont un patrimoine noble et fragile qu’il faut préserver et pérenniser. Ainsi, le travail des sols dont le DOMAINE JACQUES PRIEUR est propriétaire ne fait plus l’objet de traitements d’origines chimiques, les intrants sont minimisés et certains travaux se font au rythme du calendrier lunaire. En cave, le travail des hommes du domaine est aussi stricte et précis qu’aux vignes. Lors des vendanges, uniquement manuelles, les baies sont cueillies et placées dans de petites caisses de bois pour ne pas les abimer. Grâce à l’utilisation d’une table de tri, seuls les fruits sains sont conservés. Selon le cépage, le DOMAINE JACQUES PRIEUR applique une méthode de vinification différente. Ainsi, dans le cas du Pinot Noir, l’éraflage est quasiment systématique. La macération se fait en foudres ouverts pendant environ 20 jours à température contrôlée. Durant la fermentation alcoolique il est procédé au pigeage deux fois par jour. L’ensemble des vins du domaine ont fait l’objet d’une fermentation malolactique et l’élevage se fait en fûts de chêne. Il dure environ 20 mois. Le choix et le renouvellement des fûts se fait en fonction des terroirs et millésimes. De manière générale, les Grands Crus sont élevés entre 50% et 80% dans des fûts neufs. Dans le cas du Chardonnay, les grappes sont entièrement pressées pneumatiquement. Le DOMAINE JACQUES PRIEUR procède ensuite à un débourbage qui dure 12h à 14h. L’élevage et la fermentation alcoolique sont conduits en fûts de chêne et la fermentation malolactique est également recherchée dans 100% des vins. A l’instar du Pinot Noir, l’élevage dure en moyenne 20 mois et le choix des fûts se fait selon le millésime et le climat.



Donnez votre avis sur ce produit et GAGNEZ 1€ Ecrire son avis

rating
Avis Validé . le 03/07/2017

Vous devez être connecté pour pouvoir donner votre avis